Nous avons lu pour vous...

Vous avez aimé cet article, dites-le :

Imprimer  

Mortel sabbat

Douglas Preston et Lincoln Child

 

Mortel sabbat est un roman policier de Douglas Preston et Lincoln Child.

 


 

En quelques mots

Pendergast est contacté par Percival Lake, un sculpteur à qui on a volé une collection de vins rares. En compagnie de Constance Greene, Pendergast se rend à Exmouth, petit village de pêcheurs situé au nord de Salem, dans le Massachusetts.
En examinant la cave pillée, Pendergast découvre, derrière les rayonnages, une niche secrète ayant abrité un corps. Le vol des précieux flacons ne serait donc qu’un leurre destiné à masquer la disparition du squelette...
Peu après leur arrivée, un historien qui enquêtait sur le naufrage d’un navire, à la fin du XIXème siècle, est assassiné. Son corps mutilé et recouvert de symboles sataniques est retrouvé dans les marécages. Puis c’est au tour du notaire local de subir le même sort...
Des marécages hantés par une bête humaine, les souterrains d’une église en ruine abritant les sabbats d’adorateurs de Lucifer et du démon Morax... Voilà qui pourrait se transformer en piège mortel pour Pendergast...

 

Public

Ce roman peut être lu par des adultes ou de grands adolescents (plus de 16 ans).

 

Notre avis

Je suis mitigé sur ce roman.

Au niveau de l'histoire, j'ai beaucoup aimé les trois premiers quarts du roman. Par contre, la dernière partie est totalement invraisemblable.

Quant aux personnages, je ne connaissais pas Pendergast qui est un personnage récurrent des deux auteurs. Même si l'on ne connait pas, on comprend rapidement que les auteurs tentent d'en faire un Sherlock Holmes des temps modernes, sa comparse Constance Greene son docteur Watson. Ca marche un peu mais il manque un je-ne-sais-quoi pour que cela soit une réussite.

La fin du livre - invraisemblable selon moi - appelle une suite qui est sortie en 2016. Je ne l'ai pas encore lu. Je vous tiendrai au courant si jamais cela arrive. Mais franchement, je n'ai pas été convaincu donc c'est peu probable que je le lise.

Critique d'Olivier Drieux, publiée le samedi 9 septembre 2017
Copyright 2010-2017 DOX Conception - Tous droits réservés - Qui sommes-nous ? | Mentions légales | CGU | CGV | Contactez-nous | Plan du site